Comme je le disais dans mon interview sur FunBridge, il y a peu j’ai remarqué un détail intéressant: En fonction du moment de la journée durant lequel je joue, je suis plus ou moins performant.
Ainsi paradoxalement, c’est en fin de soirée que je réalise mes meilleurs contrats. Intuitivement pourtant, je devrai être plus fatigué et jouer moins bien les donnes.

Alors quoi ?

Prendre du recul

En journée en fait, comme je travaille, je n’ai généralement pas beaucoup de temps à consacrer au Bridge. Je me contente de faire le minimum et ne réfléchis pas trop aux cas particuliers. En somme, je joue de manière quasi-automatique.

En fin de soirée en revanche, comme je suis beaucoup plus détendu, je prends plus le temps de faire les choses et me concentre mieux (le combo gagnant !).

Mon premier conseil est donc d’analyser votre façon de jouer.

Malheureusement il y a pas de recette magique, même si vous jouez 2000 donnes de bridge, si vous ne prenez pas le temps de comprendre ce qui peut être amélioré vous ne progresserez pas.

Pour vous aider, voici donc une liste de questions que vous pouvez vous poser :

  • A quel moment de la journée êtes-vous le plus performant ?
  • Quid des tournois, êtes-vous plus fort en MP ou en IMP ?
  • Quel type de donnes vous fait systématiquement arriver en bas du classement ?
  • Niveau jeu de la carte et enchères qu’est-ce qui vous pose le plus de problèmes?

Par exemple, dans mon propre cas, j’ai compris que là ou j’avais le plus de marge de progression était la défense et le jeu de la carte en général.

Jouer plus doucement

Un autre éléments déterminant pour moi a été de prendre plus de temps pour réfléchir.

L’avantage d’une application comme FunBridge c’est bien évidemment la prise en main très rapide : plus de points H à calculer au début du tour, des résultats instantanés et un jeu de la carte très fluide.

Malheureusement, ces avantages peuvent aussi devenir de gros inconvénients. Comme tout semble facile, il est tentant de jouer les donnes très rapidement… et de laisser passer pas mal de choses.

Prenez donc plus votre temps. Un bon indicateur à garder en tête : en tournois « réels » le temps moyen accordé à une donne est de 7 minutes.

Jouer toutes les donnes à 100%

C’est en discutant avec Christophe Grosset que je me suis rendu compte de ce point important : Au Bridge, toutes les donnes sont intéressantes à jouer.

En fait, vu que j’ai déjà joué des milliers de donnes sur FunBridge, il est tentant de se faire des réflexions du type : « C’est un peu toujours la même chose, du coup il n’y a pas trop d’intérêt à réfléchir outre mesure ».

La magie du Bridge, c’est justement d’avoir toujours de nouveaux problèmes à résoudre.

De plus, mais ça j’imagine que vous le saviez déjà, ce qui fait la différence au bridge ce sont les petits détails.

Il y a des coups de malchance, l’essentiel c’est de ne pas s’attarder sur une donne

Et oui, de temps en temps vous aurez beau jouer parfaitement le coup pour X ou Y raison votre résultat ne sera pas à la mesure de vos attentes.

Tant pis, l’important c’est de passer à la donne suivante sans arrière-pensée. Mes amis anglais ne manquent d’ailleurs pas une occasion de me le rappeler :

C’est la vie

On attaque en fonction de la vulnérabilité et du type de match (IMP ou MP).

Encore un point qui semble évident quand on y pense mais qui vaut le coup d’être rappelé. Quand vous enchérissez, il est très important de considérer votre vulnérabilité ainsi que le type de tournois que vous jouez.

D’autre part, j’ai remarqué que sur FunBridge les Robot avaient beaucoup plus de difficultés à gérer une enchère agressive ou un psychic s’il est fait lors de la première enchère… 😏.

Regarder d’autres personnes jouer

C’est surement là une des meilleures découvertes de 2018.

Grace aux vidéos postées par Christophe GrossetPeter Holland et Milan Macura j’ai énormément progressé en termes de mindset durant le jeu.

Je vous laisse juger par vous-même :

Même les meilleurs font des erreurs

Pour faire suite au point précédent, il est rafraichissant de voir que même des joueurs de très haut niveau peuvent faire de grosses erreurs. Cela aide à déculpabiliser lorsque soi-même on manque un point évident !

L’enchère du livre n’est pas toujours la meilleure

Il arrive de temps en temps que « l’enchère du livre », autrement dit celle que vous avez apprise, ne soit pas la meilleure. La forme de la main, la distribution et les cartes intermédiaires sont par exemple des critères extrêmement importants à considérer.

D’une manière générale : forcez-vous à ne pas jouer de manière automatique tout doit être sujet à question.

Etre extrêmement analytique

Naturellement lorsque je dois prendre une décision dans la vie de tous les jours, mon instinct a tendance à prendre une part considérable par rapport aux autres éléments factuels que j’ai à ma disposition.

Malheureusement au Bridge cela fonctionne un peu différemment. Même si vous pouvez avoir des coups de génie ponctuellement, sur le long terme, ce qui marche, c’est la rigueur. Ainsi, essayez toujours d’avoir une justification logique derrière les décisions que vous prenez. Ensuite à chances égales, utiliser votre instinct.

Bridge ≠ Poker !

Compter, tout compter, tout tout recompter

Les joueurs de Bridge ont pris l’habitude de dire qu’être très fort n’est pas bien compliqué, il suffit de savoir compter jusqu’à 13.

Au-delà du caractère un peu condescendant de l’expression il faut reconnaitre une chose : au Bridge, le fait de visualiser les jeux des différents joueurs est primordial !

Ainsi, vous progresserez immédiatement si vous prenez l’habitude de recompter les mains. Cela va de pair avec le point « il n’y a pas de donnes qui ne soient pas intéressante ».

D’ailleurs, spoiler alert, j’ai emprunté ce conseil à Geoff Hampson (qui, avec Eric Greco forme une des meilleure paires au monde).
Cliquez sur la vidéo ci-dessous pour entendre ses autres conseils.

Conclusion :

Chaque joueur étant unique, les conseils que je vous donne ci-dessus vont forcément avoir une résonance différente en fonction de chacun.

L’important c’est donc de comprendre ce qui, pour vous, peut vous être utile.

D’une manière plus générale, je me rends compte que progresser au Bridge passe avant tout par changer ses mauvaises habitudes. C’est difficile, lent et parfois frustrant. Allez-y donc petit à petit. Vous verrez que sur le long terme vous vous améliorerez.

Bonne chance !