Menu Close

Squeeze et coup à blanc, vos nouveaux amis

This article is also available in English at this address.

Préambule

Dans le billet de Janvier je vous expliquais comment utiliser la technique du « compte de main » pour briller en soirée. Aujourd’hui, on remet le couvert avec deux nouveaux maniements, le squeeze et le coup à blanc. Quelques rappels déjà sur les règles de base du bridge si vous débutez:

La donne

Comme dans l’article précédent, le contrat que vous jouez ici est 6SA. Il vous faut donc faire au moins 12 plis sur les 13 disponibles ou autrement dit, ne perdre qu’une levée.

Votre adversaire de gauche entame petit carreau, comment comptez-vous vous y prendre pour faire ce contrat ?

Essayons d’anticiper la suite et comptons nos plis sûrs.

  • A Pique, nous en avons 4.
  • A Coeur, nous en avons 3.
  • A Carreau, nous en avons 2.
  • A Trèfle, nous en avons 2.

4+3+2+2 faisant 11, il vous faut donc à présent trouver un plis quelque part.

La théorie

Intéressons-nous aux Trèfles (7 au total avec votre partenaire). Comme il y en a 13 en jeu, s’ils sont répartis 3-3 chez les adversaires vous allez faire le quatrième plis du 4.

Avant de jouer précipitamment cette couleur, prenons néanmoins quelques instants pour réfléchir. En effet, il est tentant de jouer As et Roi de Trèfle puis petit Trèfle. Cela fonctionne très bien si les Trèfle sont 3-3. En revanche, en cas de répartition 4-2 vous allez très vite déchanter.

lestrefles

Vous vous apercevez ici que l’adversaire de gauche va jouer tranquillement le 5 et le 7 au deux premiers tours puis au troisième établira Valet et Dame (autrement dit votre contrat est mort, game over).

Ainsi, pour parer à toute éventualité, vous allez donc utiliser ici un maniement un peu spécial, le coup à blanc!

coup a blanc

Au lieu de tirer avec une vraie balle (c’est à dire une grosse carte qui assure le pli) on tire à la place une balle à blanc (c’est à dire une petite carte nulle qui va se faire prendre). Le tout dans le but de forcer les adversaires à défausser des cartes un peu plus fortes.

Jouez donc au premier tour un petit Trèfle qui va être pris par l’un de vos adversaires.
Une fois la main récupérée, vous ferez ensuite tranquillement les trois autres plis de Trèfle.

La pratique

Comme convenu, vous jouez donc le 4 de Trèfle, pris du 10 par l’adversaire de droite qui rejoue alors Carreau. Après avoir pris du Roi, vous faites un deuxième et troisième tour de Trèfle… Et là patatra! L’adversaire de droite défausse. Autrement dit, ces sacrés Trèfles étaient effectivement répartis 4-2 (certes je vous avais un peu spoilé avec l’histoire du coup à blanc).

La position actuelle:

posactuelle1

Bon, je ne vous cache pas que cela sent un peu le sapin. A première vue, on voit en effet difficilement comment ne pas perdre un Coeur.

Vu qu’il n’y a à priori plus aucune chance de faire de plis à Trèfle et à Carreau vous allez donc défiler tous vos Piques et vos Coeurs. Gardons néanmoins un oeil sur l’adversaire de gauche, celui qui garde le dernier Trèfle. A Pique, il fournit deux fois puis défausse un Carreau et un Coeur.

La position après avoir défilé les Piques:

posactuelle2

Vous jouer donc à présent tous vos Coeurs… Et là miracle, au dernier tour le 3 de Coeur est maître! Que diable s’est-il donc bien passé??

Le squeeze king size

Pour comprendre la situation revenons quelques instant en arrière, au moment où vous jouez le dernier Pique. Voici les quatre jeux:

dernierPique

Votre adversaire de gauche est alors dans une situation très inconfortable! Soit il défausse la Dame de Trèfle et vous vous empressez de faire le dernier plis dans cette couleur avec le 9 soit il défausse un Coeur. Se faisant, il vous permet de réaliser quatre levées de Coeur! Vous avez donc là un excellent exemple de squeeze: un, voir les deux adversaires se trouvent dans une situation où ils ne peuvent garder deux couleurs à la fois sans refiler une levée. Les quatre jeux:

lesquatresjeux copy

Conclusion

Le squeeze est vraisemblablement un des coups les plus impressionnants au Bridge. Il requiert une bonne anticipation, un excellent sens de l’observation et une bonne dose de chance aussi (le squeeze ci-dessus ne fonctionne que parce que l’adversaire de gauche a effectivement 4 Coeur et 4 Trèfle).

giphy

Préparation d’un squeeze, allégorie

Comme le sujet est vaste, je vous ferai sûrement un article à part entière sur la question (comment les preparer, les visualiser, etc.). So, stay tuned ;-).

Pour cet article je me suis inspiré d’une donne que j’ai joué sur FunBridge. L’unique différence tient au positionnement des Carreaux: de manière à simplifier, j’ai remplacé la Dame par un Roi chez mon partenaire. Ci-dessous, la donne complète avec le fameux coup à blanc et le squeeze.

QUELQUES COMMENTAIRES PAR RAPPORT À LA DONNE DE FUNBRIDGE:

Vous remarquez que l’entame Carreau m’aide énormément. Sans elle, j’aurai eu en effet bien du mal à établir deux plis dans cette couleur. Ensuite, quand les adversaires reprennent la main après le coup à blanc à Trèfle, l’adversaire de droite rejoue sous son roi. Plutôt que de jouer l’As j’aurais pu aussi tenter de laisser passer et gagner avec la Dame.

Enfin, pour le coup à blanc, il n’était pas non plus nécessaire d’attendre le second tour de Trèfles pour l’executer.

  1. bots got rekt

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *